Froisser sans vexer, la feuille volante et l’œil violent. La corde est raide, le geste est souple. En froissant ces photographies, je me suis frotté à un univers qui m'est totalement inconnu, celui de l'alliance entre le fil et l'épiderme, entre le nœud et le sein nu. Il m'a semblé y voir une tentative de rester libre en choisissant soi-même ses attaches. Ici, les lettres sont les extensions des nœuds coulants, les mots les pendants de la pendue.

 

Photographies : Emre Orhun

Modèle : Niyouli JapCat

Froissage discount et écriture : Laurent Santi

Tirages limités à 10 exemplaires, numérotés et signés. 

© Laurent Santi + Emre Orhun + ADAGP